revv-valence

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dossiers Valence Romans S10

Valence Romans S10

Carrefour des Couleures : dossier brûlant

Envoyer Imprimer PDF

Vue aérienne du carrefour des CouleuresLa concertation publique sur l'aménagement du carrefour  des Couleures est en cours.

Une réunion publique du 16 juin a présenté le projet qui ne laisse aucune place cohérente aux aménagements cyclables.

Voir le dossier de concertation :  (page 22 pour la place du pauvre vélo)

Document définissant la position de REVV

Voir aussi le dossier de REVV sur ce sujet. L'article du Dauphiné libéré du 12 juillet 2015 traite du sujet.

Il est pourtant temps de mettre en place un axe sécurisé cyclable Romans-Rovaltain-Valence. A l'heure du réchauffement climatique, de l'épuisement des énergies carbone, de l'explosion de l'obésité et des maladies liées à l'inactivité, il est incompréhensible de ne pas favoriser d'autres modes de déplacements que le tout voiture.

Le bilan de la concertation publique est enfin publié (septembre 2015). Vous pouvez le consulter ici. A suivre l'évolution du projet qui sera mis à l'enquéte publique à la fin de l'année.

REVV compte sur tous les REVVeurs et REVVeuses pour s'emparer de ce dossier et rester vigilant.

Mise à jour le Jeudi, 08 Octobre 2015 22:09
 

S10 Valence ROVALTAIN Romans

Envoyer Imprimer PDF

S10 non ce n'est pas symbole extra terrestre,. C'est un itinéraire de la "Drôme à Vélo" qui a été mis en place il y a plus de 20 ans maintenant. En le parcourant aujourd'hui on peut mesurer le travail accomplis en faveur du vélo! Aucune collectivité ne l'a pris en compte et intégré dans les projets  que ce soit l'aménagement des Couleures, de la déviation de Bourg les Valence, la zone de la Laye, la traversée de St Marcel.

Sur cet itinéraire le vélo est devenu une pièce de musée, mais a t il encore une place à prendre pour se déplacer ?

Aujourd'hui l'urbanisation se développe tout le long de cet itinéraire et le besoin d'un aménagement cyclable se fait sentir. Enfin Valence Romans Déplacement vient de mentionner cette priorité dans son schéma des aménagements cyclable.  REVV ,avec sa connaissance du terrain et sa pratique, apporte ses propositions.

Comment sortir de Valence et aller aux Couleures ?

Aujourd'hui le franchissement du giratoire situé en haut de l'avenue de Romans, avec ses deux voies d'entrée du bd Kennedy et de la D438, n'est plus possible par un cycliste du quotidien. Il est indispensable de franchir ce passage par un ouvrage dénivelé à réaliser. Nous proposons d'utiliser celui qui existe à proximité et permet de traverser le bd Kennedy. Il est cependant nécessaire d'allonger les rampes d’accès pour rendre son utilisation plus facile.

 

En attendant l'itinéraire par la rue Barnave permet d'accéder à Valence 2 dans d'assez bonnes conditions

.   

avec une traversée de la D438 par un passage inférieur. Le trafic étant peu important, cet itinéraire a cependant besoin  d’être conforté et amélioré

.

Sur l'avenue de Romans une voie spécifique piéton- vélo s'impose jusqu'aux Couleures.

La voie bus réalisée à l'entrée de la zone des Couleures est une bonne chose mais sa mise en œuvre est un peu improvisée. La continuité du passage des vélos n'est pas assurée à l'entrée dans le giratoire de la zone commerciale ni à la sortie

.

 

C'est dommage pour des investissements couteux qui ne sont pas utilisables ni pour les piétons  ni pour les cyclistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le giratoire permettant de donner accès à la zone des Couleures ne permet pas d'assurer une continuité satisfaisante pour les cyclistes. De plus l'état de la chaussée y est dégradé.

Pourtant entre Valence et les Couleures il y a la place pour faire une voie bus et une voie piéton vélo distinctes. Il  resterait une voie pour les voitures comme cela est mis en place par petits bouts

 

 

 

 

Entre les Couleures et la Laye

Maintenant il faut traverser la déviation de Bourg les Valence qui est devenu la RN7.

Il n'est pas question d'emprunter le giratoire.

Lors de l'étude de la déviation en 1999 nous avions demandé  la réalisation d'un passage piéton vélo dans la culée de l'ouvrage a réaliser rue du Chantre permettant d'assurer la continuité de l'itinéraire S10. C'était trop simple !

Le maitre d'ouvrage, n'avait pas retenu cette proposition

Aujourd'hui, en attendant qu'un aménagement satisfaisant soit réalisé, il faut faire un parcours très chahuté de montées et descentes successives où la place du cycliste n'est pas très sûre. Personne n'a envie de s'engager dans ce parcours. On y voit donc pas de vélo.

surtout en revenant sur Valence avec une traversée très délicate pour les cyclistes.

Dans la zone de la Laye,  la collectivité considérait en 2005, lors de l'aménagement de ce secteur, que le piéton n'existait que lorsqu'il descendait de sa voiture. Aucun cheminement n'était prévu pour accéder à l’arrêt de bus. REVV a  demandé que le S10 soit maintenu sur la D438.

La Direction des Routes du département était opposée à la création d'une piste cyclable. Elle a mis beaucoup de temps a réaliser des bandes "multi fonctionnelles"  mais avec le trafic elles restent insuffisantes et dangereuses.

Saint Marcel les Valence

Pour rentrer dans Saint Marcel 1km vient d’être aménagé. Cela commence par un petit bout de piste cyclable appelé Voie Verte pour dire qu'elle est accessible aux piétons.

puis une voirie de desserte des riverains baptisée: zone de rencontre

C’était donc bien possible d'avoir un aménagement qui permette aux piétons et vélos de avoir leur place. La mise en œuvre ne montre pas une volonté et une compétence pour en faire un itinéraire cyclable satisfaisant. La continuité n’est pas assurée   en entrant dans le centre ville. Elle n'est pas accessible dans l'autre sens.

 

 

 

Dans la traversé du centre les vélos ont été oubliés, les piétons également. Pas de conflit entre les piéton et les cyclistes il n'a que de voitures partout

En attendant un aménagement plus convivial,  il est préférable de prendre la rue des Chabottes et de la Liberté ou, sans le savoir, la mairie a réalisé une "chaucidou"..C'est tranquille avec peu de trafic. Mais en arrivant sur l'avenue de Provence la bande cyclable est en cul de sac! La commune ne peut pas avoir les compétence suffisantes pour traiter ces problèmes.

 

 

 

 

Plus loin, il reste quelques rares vestiges de l'itinéraire S10 La Drôme à vélo! et on y croise même quelques cyclistes. C'est donc possible! Une simple question de volonté! On pourrait quand même leur offrir quelque chose de plus confortable!

 

 

 

ROVALTAIN

Ce Quartier se développe rapidement autour de la Gare de Valence TGV

Le quartier sud est déjà bien rempli avec entre autre des services de la Région, du Département de l'Agglo Valence Romans Sud Rhône Alpes, mais aussi VRD, l'Ineed, Ingénico, etc.... Beaucoup de salarié travaillent  là. Beaucoup de jeunes ayant un  bon niveau d’études. Beaucoup on envie de venir à vélo et ne comprennent pas que pour venir travailler la seule solution  qui leur est offerte soit la voiture particulière, le bus ou train

Une magnifique piste cyclable a été réalisée mais on ne peut pas la prendre. Un meilleur accés est possible à réaliser mais il n'est pas sur le territoire de l'aménageur!

 

Un manque de pratique conduit à des erreurs qui rende l'usage difficile.

Là c'est le terminus, on ne peut plus aller vers la zone nord, dommage. Si l'on veut donner une chance au vélo c'est aujourd'hui qu'il faut le permettre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le quartier nord est en plein développement. Le gros chantier du Pole Écotoxicologie sort de terre et les  aménagements à la sortie de la gare commence à avoir belle allure.

L’équipe de Rovaltain a  compris comment traiter les vélo et les met en œuvre en créant un itinéraire périphérique vélo qui permet de bien relier les quartiers entre eux C'est très bien parti . Il ne reste qu'à continuer.

 

 

 

Il permet de rejoindre le zone d'activité nord. et il est même fréquenté aussi bien par des piétons que des vélo. Voilà un exemple à suivre ce n'est pas plus compliqué.

Malheureusement les barrières d'origine n'ont pas encore été supprimées. La première barrière peut être évitée mais pour passer la deuxième il faut  descendre de vélo  C'est vrai que c'est toujours plus facile de faire des erreurs que de les réparer.

Dans la pratique nos élus 'ont la volonté de  pas  les déplacements actifs!

 

Dans la gare, au sud, l'abri vélos a été supprimé, au nord il a été réduit pour augmenter les places pour les voitures.  Il est occupé essentiellement par des motos. Il y a aussi des vélos qui s'accrochent là où ils peuvent. Pourtant on constate la présence quotidienne d'une dizaine de vélos. C'est déjà remarquable pour la qualité des aménagements cyclable que les communes et le Département ont réalisés.

Il pourrait y en avoir beaucoup plus et quand on sait qu'une place vélo coute beaucoup moins cher qu'une place voiture. N'est-ce pas une façon de faire des economies!

Il est grand temps temps d'améliorer les conditions d'accès à Rovaltain et  à cette gare.

 

 

 

Un gros effort est indispensable si l'on veut éviter d'avoir des investissements lourds de voirie qui seront beaucoup plus couteux!

 

 

 

Reste encore à rejoindre Romans. C'est une autre histoire mais il ne faut plus attendre pour mettre en place cet itinéraire.

10kms séparent Valence et ROVALTAIN en faisant aujourd'hui ce trajet on mesure tous les renoncements successifs à le maintenir comme itinéraire cyclable. Chaque commune fait ce quelle veut dans son coin sans cohérence. L'absence d'agglomération et de compétence pour l’aménagement des infrastructures structurantes montre bien le résultat.

Il est urgent aujourd'hui de de changer de façon de travailler pour rattraper le temps perdu.

 

Mise à jour le Jeudi, 18 Juin 2015 19:52